Guidance nature

Sur cette page, vous découvrirez différentes thématiques de promenades guidées, axées sur la découvertes d’écosystèmes parfois méconnus ou sur certains groupes d’animaux ou de plantes, ou bien sur la découverte d’une nouvelle relation avec la nature.

Chaque balade guidée est l’occasion d’une rencontre avec un lieux, avec une faune et une flore particulière, et vous offre l’opportunité d’un nouveau regard sur la nature et sur vous-même.

Si une de ces thématiques vous intéresse, contactez moi et nous pourrons alors discuter des modalités pratiques de ces promenades guidées.

À la découverte de la flore et de la faune des Hautes Fagnes

Guidance nature dans la fagne de Malchamps à Spa avec les stagiaires du stage SIG 2013 de l’ULB

Guidance nature dans la fagne de Malchamps à Spa avec les stagiaires du stage SIG 2013 de l’ULB

Les plateaux des Hautes Fagnes hébergent une flore et une faune particulière, qui est propre à ces territoires froids et humides. Partons ensemble à la découverte de ces milieux extrêmes que sont les tourbières et les ruisseaux fagnards. Nous verrons que la vie y tient parfois plus de la survie et que la rudesse des conditions environnementales a conduit la faune et la flore de ces régions à s’adapter de manière parfois spectaculaire.

La vie insoupçonné de nos rivières et ruisseaux ardennais

Une libellule de la famille des Aeschidae. Photographie de Jan Harmsky, tirée de son livre Freshwater life. Dites "Bonjour" !

Une libellule de la famille des Aeschidae. Photographie de Jan Harmsky, tirée de son livre Freshwater life. Dites « Bonjour » !

Qui sait ce qui se cache sous les pierres de nos rivières ? qui saura dire quel foisonnement de vie s’épanouit dans nos ruisseaux ? Découvrons ensemble la richesse en insectes et autres invertébrés qui peuplent nos rivières ardennaises. Non, les « aliens » ne sont pas qu’une invention du cinéma et nos cours d’eau hébergent des animaux qui volent sans effort la vedette aux plus grand spécialistes des effets spéciaux d’Hollywood !

Les fantômes de la nuit – à la découverte des chauves-souris

La pipistrelle commune (Pipistrellus pipistrellus), une de nos plus petite et plus commune chauve-souris de Belgique. Photographie sous licence Wikipedia Commons.

La pipistrelle commune (Pipistrellus pipistrellus), une de nos plus petite et plus commune chauve-souris de Belgique. Photographie sous licence Wikipedia Commons.

Une petite créature fantomatique vole sans bruits en zig-zag le long d’une lisière forestière… quel est ce petit fantôme qui hante nos nuits d’étés ? Une chauve-souris, pardi… Nous apprendrons à mieux connaître ces petits mammifères crépusculaires, dont le corps est une véritable merveille de biotechnologie et dont le cycle de vie impose un sommeil de plusieurs mois par an. À l’aide d’un détecteur à ultrason, nous pourrons surprendre leurs cris et même les écouter manger !

Sur les traces du Castor

Le castor européen (Castor fiber) est très discret mais il laisse heureusement de nombreuses traces de ses repas tout au long de son territoire. Photographie sous licence Wikipedia Commons.

Le castor européen (Castor fiber) est très discret mais il laisse heureusement de nombreuses traces de ses repas tout au long de son territoire.
Photographie sous licence Wikipedia Commons.

Le castor sait se faire très discret, mais ses traces nous mèneront sur sa piste. Nous découvrirons son terrier, bien dissimulé sous une hutte de branchages, et nous observerons les nombreuses traces de ses repas. Nous pourrons aussi admirer son travail de bâtisseur de barrage et comprendre quel est son action, parfois bénéfique, parfois dommageable, sur son environnement.

Le monde complexe et fascinant des oiseaux

Le fuligule morillon (aythya fuligula) n'a pas oublié de se coiffer ce matin. Il porte simplement une huppe qui devient très longue en période nuptiale, comme sur cette photo prise dans la région bruxelloise sur un étang forestier. Cette huppe constitue un attrait pour les femelles et un signe de bonne santé pour les mâles

Le fuligule morillon (aythya fuligula) n’a pas oublié de se coiffer ce matin. Il porte simplement une huppe qui devient très longue en période nuptiale, comme sur cette photo prise dans la région bruxelloise sur un étang forestier. Cette huppe constitue un attrait pour les femelles et un signe de bonne santé pour les mâles

Les dinosaures n’ont pas disparus…ils sont encore parmi nous ! Ou, plus exactement, ils volent au-dessus de nous ! En effet, nos beaux oiseaux ne sont autre que les lointains descendants des dinosaures. Profitez d’une journée ou d’une demi-journée pour découvrir la richesse en oiseaux de notre pays. Nous ne nous contenterons pas de les admirer, nous découvrirons les trésors d’adaptations dont ils font preuve pour dominer le ciel de notre planète depuis plus de 50 millions d’années. Nous parlerons plumes, vol, oeufs, chants et migration et de bien d’autres sujets. Accompagnez moi à la rencontre du monde merveilleux des oiseaux et redécouvrons ensemble ces animaux fascinants.

Fascinantes araignées

Une araignée de la famille des clubionides

Une araignée de la famille des clubionides

Effrayantes pour certains, fascinantes pour d’autres, les araignées occupent presque tous les milieux, y compris les recoins de nos maisons. Loin de justifier la crainte qu’elles inspirent généralement, ces animaux méritent un regard plus curieux de notre part. Découvrons ensemble ces créatures complexes, méconnues et pourtant si importantes pour le bon fonctionnement de nombreux écosystèmes. Nous les rencontrerons dans nos forêts, dans les prairies et les haies. Quel que soit l’itinéraire de notre balade, les araignées seront au rendez-vous !

Survie douce et randonnée

En randonnée en Bolivie avec un ami. Le brouillard se lève, nous sommes encore à 25 km de notre destination et la luminosité diminue rapidement... Il va falloir gérer !

En randonnée en Bolivie avec un ami. Le brouillard se lève, nous sommes encore à 25 km de notre destination et la luminosité diminue rapidement… Il va falloir gérer !

Nous savons tous qu’une randonnée peut mal se terminer. Même en Belgique, il est possible de se perdre en forêt, de se fouler une cheville ou d’être surpris par la tombée du jour. Alors, parfois, il faut se résoudre à passer une nuit dehors, dans des conditions parfois éprouvantes (froid, pluie, faim, soif,…) en attendant que le jour suivant apporte la solution à nos difficultés. Il est possible de faire face à ce type de situation en combinant une bonne dose d’optimisme, un équipement adéquat et quelques connaissances de base en techniques de survie douce. Je vous invite à m’accompagner en forêt une demi-journée ou une journée entière, voire une nuit pour les plus motivés, pour y découvrir quelques techniques de survie douce. Il ne s’agit pas d’un entraînement militaire ni d’une formation à la chasse à l’épieu, mais simplement d’apprendre à faire du feu, à se construire un abris de fortune, à s’orienter et à se déplacer, et à gérer quelques imprévus en promenade. Bref, les outils de base pour randonner en toute sécurité et une formation basique pour apprendre à « gérer » les situations de crise lors d’une randonnée légère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *